NOUVELLES
Accueil » Assurance auto » Le contrat d’assurance auto temporaire

Le contrat d’assurance auto temporaire

S’assurer pour une année entière peut être une corvée, un fardeau, voire même une surcharge pour le conducteur. Il est désormais possible d’y souscrire pour une période déterminée ! Comme il est indiqué, l’assurance auto temporaire est une assurance pour une courte durée. Elle est destinée aux conducteurs qui ne veulent pas, ou n’ont pas besoins de s’assurer pour une année complète. L’âge du  conducteur concerné par l’assurance ne doit pas être inférieur à 23 ans.

La durée de l’assurance auto temporaire varie selon le conducteur et sa situation, qui s’étend généralement sur 90 jours, pourtant le conducteur peut s’assurer pendant deux jours, voire même une journée prolongeable et renouvelable en cas de résiliation du contrat pour des raisons précises.

assurance temporaire

Les conditions de validité du contrat d’assurance auto temporaire :

L’assurance est obligatoire pour tout véhicule.

Tout contrat d’assurance auto temporaire doit prescrire à une couverture de la responsabilité civile et la garantie minimum légale. On peut donc dire que tout type d’assurance auto se différencie des autres assurances par les garanties et les conditions qu’elle prescrit. Néanmoins, l’assurance auto temporaire ne se démarque point par les conditions et les garanties qu’elle procure. Elle revient généralement plus chère, puisqu’elle est payée pour une durée strictement courte par rapport à l’assurance annuelle classique. Chose qui peu paraître insignifiante pour quelques conducteurs : si par exemple un contrat est signé pour une durée de 80 jours, elle revient plus chère qu’un contrat signé pour 20 jours.

Les compagnies d’assurance peuvent prendre en considération plusieurs autres paramètres pour la détermination du montant de l’assurance à savoir la puissance du véhicule qui va être assuré, les caractéristiques du conducteur, les chemins qui vont être empruntés notamment le degré de danger d’une route par rapport à l’autre, l’usage de la voiture…

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*